SHAHRUKHFAN
Salut all,
Bienvenue sur Shahrukhfan, 1er Fan-Club français de Shahrukh Khan vous y trouverez ce qui se fait de mieux en ce qui concerne la star!
Bonne navigation dans le monde de Shahrukhji

SHAHRUKHFAN

1er Fan-Club français de la star indienne Shahrukh Khan. Le meilleur de SRK est sur Shahrukhfan.superforum.fr.
 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Peu de contrats mais plein d'espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliahji
Bras droit de SRK!
Bras droit de SRK!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5426
Age : 48
Lieu : Dans le coeur de Shahrukhji!
Job : SRK
Hobbies : SRK
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Peu de contrats mais plein d'espoir.   27.01.08 12:33


Par Emmanuel Jarry
Reuters - Samedi 26 janvier, 18h14


NEW DELHI (Reuters) - Nicolas Sarkozy a quitté samedi soir l'Inde à l'issue d'une visite d'Etat pauvre en signatures de contrats mais avec l'espoir d'avoir ouvert la voie à une relance des échanges franco-indiens."On est en train de bâtir un véritable partenariat d'exception dont on va tirer les conséquences sur les plans économique, politique et militaire dans les semaines et les mois qui viennent", dit-on à l'Elysée.On prédit de même source la conclusion de contrats "très importants, notamment aéronautiques, dans les 15 jours-trois semaines" - une allusion à des discussions en cours entre la compagnie aérienne indienne Kingfisher et Airbus.Pendant toute sa visite, Nicolas Sarkozy a rappelé que la France demandait l'élargissement du G8 à cinq pays émergents, dont l'Inde, candidate au rang de grande puissance, pour constituer un G13 "plus adapté au XXIe siècle".Selon l'Elysée, il a écrit à ses collègues du G8 pour leur expliquer la position de la France et aurait été rejoint sur cette ligne par le Premier ministre britannique Gordon Brown.Le président français a également réaffirmé le soutien de la France à la candidature de l'Inde à un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU.La presse indienne retenait cependant surtout samedi dans ses gros titres l'accord cadre de coopération dans le nucléaire civil paraphé vendredi par le Commissariat à l'énergie atomique français et son homologue indien.La mise en oeuvre de cet accord est suspendu à un accord entre l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Inde, qui n'a pas signé le traité de non prolifération, et indirectement au sort d'un accord de coopération similaire entre New Delhi et les Etats-Unis, rejeté par les communistes indiens.L'Elysée estime que les négociations avec l'AIEA peuvent aboutir dans quelques semaines, l'Inde acceptant de séparer ses activités nucléaires civiles et militaires, un contrôle de l'agence sur ses installations civiles et un moratoire, qu'elle observe de facto depuis 10 ans, sur ses essais nucléaires.Nicolas Sarkozy a promis que la France soutiendrait les démarches de l'Inde et n'a pas caché qu'il entendait que cela profite aux groupes français, Areva en tête."La France demande une exception pour l'Inde afin que l'Inde puisse faire le choix de
l'énergie du futur qui est l'énergie nucléaire", a-t-il dit vendredi à des hommes d'affaires indiens. "Si de surcroît, en faisant ce choix-là, vous considériez que décidément la technologie nucléaire française est meilleure que les autres, alors vous auriez ajouté la lucidité à toutes les autres qualités proprement indiennes.""UNE LONGUE PATIENCE"Les besoins de l'Inde, pour les 20 à 30 prochaines années, sont évalués à une vingtaine de centrales de type EPR, le réacteur de troisième génération développé par Areva.Priée de dire si cela représentait pour Areva la possibilité de vendre quatre ou cinq centrales à l'Inde, le PDG du groupe, Anne Lauvergeon, qui était du voyage, a répondu : "Je pense que les perspectives sont beaucoup plus importantes que celles-ci."Dans le domaine de la défense, l'Inde
a notamment décidé de lancer un appel d'offre réservé aux entreprises
françaises pour la modernisation de sa cinquantaine de Mirage 2000.Le président du Gifas Dassault Aviation Charles Edelstenne a pour sa part confirmé que son groupe proposerait à l'armée de l'air indienne son Rafale, dans le cadre d'un appel d'offre pour l'acquisition de 126 avions de combat - un marché pour lequel la concurrence, américaine et russe notamment, sera rude."Nous devons donner la réponse avant le 1er mars et on va répondre", a-t-il dit à Reuters. "Ça fait plus de 50 ans qu'on fournit l'armée de l'air indienne. On ne va pas s'arrêter maintenant. L'armée indienne a toujours été contente de nos prestations. Le Rafale est le meilleur avion qu'on n'ait jamais fait et je dirais qu'on a de bonnes chances de réussir."Les quelques contrats signés pendant la visite de Nicolas Sarkozy sont très loin de la moisson de 20 milliards d'euros engrangée en novembre lors de sa visite en Chine.Mais l'Elysée fait valoir que les deux pays ne sont pas comparables : en Chine, il s'agit de contrats d'Etat à Etat, alors que l'Inde est une "économie libérale" où ce sont les entreprises qui négocient et signent ces accords."L'Inde est une longue patience mais pour ceux qui ont cette patience, l'Inde est un pays formidable", souligne-t-on dans l'entourage du président français.Nicolas Sarkozy, qui était l'invité d'honneur du Jour de la République, a assisté samedi matin aux côtés de la présidente indienne Pratibha Patil à la parade qui marque chaque année cette fête nationale, avant une brève escapade touristique en célibataire au Taj Mahal, monument emblématique de l'Inde.Il a ainsi fait mentir des rumeurs abondamment reprises ces derniers jours par la presse indienne, selon lesquelles sa nouvelle amie, l'ex-mannequin Carla Bruni, le rejoindrait pour cette visite au "Monument de l'amour".Samedi soir, la chaîne de télévision indienne, qui a diffusé en boucle des images de cette visite, ne pouvait que constater sur un bandeau, avec visiblement une pointe de regret : "Sarkozy lonely at the Taj" ("Sarkozy seul au Taj").Ce n'est peut-être que partie remise : Nicolas Sarkozy a annoncé samedi soir devant des représentants de la communauté française qu'il avait l'intention de revenir "au moins une fois par an" en Inde, comme d'ailleurs aussi en Chine.
Revenir en haut Aller en bas
http://association-indian-passion.fr/
 
Peu de contrats mais plein d'espoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout nu, tout bronzé, mais plein d'optimisme
» jeu chiant !
» un nouveau un longshot 3 mais plein de question
» Superbe site, un cyclecar mais plein de motos
» Moi aussi je veux faire plein de beaux dessins !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHAHRUKHFAN :: L'INDE HAUTE EN COULEURS :: La vie au quotidien :: Actualités-
Sauter vers: